Ceméa : Rencontres outremer à Mayotte

Mis en avant

2016-05-06 13.40.30Le président de l’association nationale avec de jeunes formateurs

Les responsables des associations Ceméa des autres départements et territoires ultramarins se sont retrouvés à Mayotte. Avec les dirigeants de l’association nationale (Président, Directeur et Directrice) ils ont pu échanger pendant 4 jours sur leurs projets, les enjeux de chaque territoire, les chantiers communs. Ils ont à cette occasion rencontré les stagiaires et formateurs BAFA et BAFD à Coconi.

L'accueil pour une rencontre avec les stagiaires Bafa / Bafd

Les CEMEA ont cette double particularité : être un réseau d’associations autonomes adhérentes d’une association nationale ; être présents dans chaque territoire et département d’outremer par une association. Cela grâce aux choix d’un réseau solidaire qui se donne les moyens de soutenir, de co animer et de permettre l’organisation de ces rencontres…

On profite du repas pour poursuivre les échanges

On profite du repas pour poursuivre les échanges

Ainsi les pratiques sont ancrées sur le territoire et pensées par les militants, qui sont issus ou qui habitent ces « pays » à identités fortes. Le corpus commun de l’éducation nouvelle et l’appartenance au mouvement d’éducation populaire fonde ce qui a de commun. Des repères pour agir sont ainsi partagés par des instances nationales comme le Congrès qui s’est tenu à Grenoble avec plus de 600 participants. Citons aussi les rencontres d’éducation nouvelle à venir, les commissions formation, les projets autour du Festival du Film d’Education ou de  l’égalité entre les femmes et les hommes. A cela s’ajoutent des publications (voir VEN ci dessous), la création de fichiers d’activités, la participation aux coordinations associatives. Ces 4 jours font partie comme chaque année des espaces de formation et rencontres des associations ultramarines pour conforter leurs apports au réseau et bénéficier des expériences croisées.

Oui les CEMEA se réclament d’un mouvement militant car ceux-ci sont majoritaires dans l’action et la conduite du projet associatif. Voir ci contre le Manifeste arrêté après le congrès.

Parents, enseignants, animateurs, élus, cadis = Éducation

Le collège de Mtsamboro organise une porte ouverte « Collège en fête » le samedi 28 mai au matin.

A cette occasion dès 7h30 les parents sont invités à venir assister aux productions des collégiens, à visiter le collège, ses différentes installations pédagogiques. Ce sera aussi l’occasion de valoriser les élèves qui ont obtenu des bons résultats, se sont impliqués, …Capture d’écran 2015-01-23 à 09.42.15

Puis à 10h15 les Ceméa proposeront une animation sur l’importance de mobiliser  tous les adultes pour l’éducation : parents, enseignants, élus, travailleurs sociaux, animateurs et responsables associatifs, cadis, …

Handicap : des films, une rencontre

Jeudi 26 mai, à la BDP de Kavani,

invitation 26 mai

les trois partenaires FIKIRA, BDP, Ceméa vous invitent à une nouvelle rencontre Films et Débat.

Le choix de ce mois se porte sur le Handicap : notre regard, les pratiques professionnelles, l’accueil à Mayotte, …

Deux films sont proposés et ensuite des modérateurs ouvriront l’échange à partir de leur expérience et des films… (voir l’affiche)

Soirée destinée aux professionnels de l’éducation,du social, du médico social, de l’animation, aux élus… aux parents aussi. Places limitées à 50/60 – Accueil à 18h avant la projection.

« Carrefour » Chiconi

Mobilisation pour le vivre ensemble

La Maison des jeunes de la culture et des sports en partenariat avec la Mairie de Chiconi organisait 
 le «Carrefour des associations et des Services publics» les 14 mai et 15 mai à la place Sicotram de Chiconi, avec pour objectif de:

  • Mettre en avant la richesse du tissu associative de la commune et Mayotte 

  • Promouvoir les activités, missions et Services proposées par nos différentes 
associations au quotidien 

  • Favoriser les rencontres entre associations, habitants et les partenaires 

  • Ouvrir les services de la ville aux quartiers, animer les quartiers de la Commune 


Monsieur le Maire joue...

Les nombreux stands (une vingtaine) proposaient des activités et informations.

L’équipe d’animation des Ceméa accueillait les habitants de tous âges avec des jeux, des informations sur les formations dans le domaine de l’animation, des publications pour les associations et éducateurs.Mazena

Mayana santé à bandrelé

Pour une vivre mieux

La commune de Bandrélé accueillait ce samedi 14 mai la Mayana Santé. Plusieurs associations, l’Ireps, les services de l’ARS, de la DSDS et DEDD du Conseil départemental se sont mobilisées pour permettre à la population de s’informer. Il y en avait pour tout le monde de 7 à 77 ans. L’hygiène bucco-dentaire, l’alimentation, la préservation de notre environnement, l’éducation sexuelle, les risques pour les adolescents, les bienfaits de la pratique d’activités physiques comme le Fitness ou les danses… il y avait de quoi en apprendre pour vivre mieux et plus sainement.

L’équipe d’animation des Ceméa intervenait avec les JADE (Jeunes Ambassadeurs des Droits auprès des Enfants) notamment sur les questions d’accès à la santé, à la protection et à l’éducation. Le Point Accueil Écoute Jeunes, qui s’adresse aux adolescents et/ou à leurs familles, était aussi actif durant la journée auprès des jeunes et adultes, des partenaires.

Une rencontre d’actualité pour avancer

Des Animateurs, Cadis, Formateurs, une Chercheuse, … des questions de jeunesse

P1070765Des cadis, une psychosociologue, des formateurs, des animateurs volontaires, réunis pendant plusieurs heures, pour tenter de mieux comprendre le monde d’aujourd’hui.

De la tradition à la globalisation, des modes de transmissions pré existants aux nouvelles technologies, d’une société très codifiée aux aspirations à plus de mobilité démocratique, géographique, du besoin d’altérité pour rencontrer l’autre, …. Les difficultés de ces mutations, les recherches tâtonnantes ont été parlées, avec des regards croisés. El Mamoune, porte parole des cadis, apporte des éléments socio historiques qui ont fondé traditionnellement la société mahoraise, le besoin de médiation dans les villages entre générations. Il rappelle aussi le besoin d’offrir aux jeunes et aux enfants des espaces de rencontre, d’activités éducatives.P1070759

L’évolution des écoles coraniques est aussi abordée pour qu’elles puissent jouer un rôle dans le monde d’aujourd’hui.

Les stagiaires animateurs et animatrices interviendront pour dire leurs attentes d’une meilleur prise en compte des enfants, de leur nécessaire protection. Ils ont aussi témoigné de leurs propres histoires de vie. Les formateurs des Ceméa ont mis en avant le rôle de tous les acteurs de l’éducation, cette nécessaire complémentarité mais aussi le besoin de cohérence, de travail en commun. Mobiliser nos capacités et ressources d’adultes, pour dialoguer avec les jeunes, prendre soin de leur faire une place, de leur proposer des responsabilités dès le plus jeune âge en fonction de leur capacité.

Joëlle BORDET, Psychosociologue, qui a travaillé dans une douzaine de pays du monde sur ces questions de jeunesse, apporte son point de vue à partir de son expérience. Elle dit combien il faut expérimenter, oser en éducation, pour garder la possibilité d’un lien avec la jeunesse tout laissant aux jeunes des espaces de parole, d’expression, qu’il puissent exister dans la société sans perdre le fil avec les adultes. Si les repères d’autorité des sociétés traditionnelles sont parfois convoquées, il est impossible de penser le monde d’aujourd’hui ou de demain avec un retour en arrière.

Cette rencontre à quatre familles d’acteurs montre que les transversalités, les complémentarités, les échanges sans réserves de statuts sont des chemins à poursuivre.

Mouvement social d’éducation

Au rythme du vivre ensemble, c’est un stage BAFA

La grève battait son plein, dans le même temps une trentaine de volontaires étaient réunis à Mtsangabeach pour un stage BAFA. Un stage où on apprend ensemble à être animateurs, ceux qui mettent en mouvement !P4120259

Ils ont joué, géré la vie quotidienne en internat, se sont organisé pour des projets, découvert les différents besoins des enfants en fonction de leurs âges, pratiqué des activité, abordé la règlementation pour prendre la responsabilité d’un groupe de jeunes…

Bref, ils ont fait mouvement pour l’éducation. Ce sont eux que vous allez retrouver dans les communes et villages pour faire lien avec les jeunes et les adultes, organiser des activités, préparer et animer des ACM.

Les participants venaient de Chiconi, Koungou, Bandrelé, Kani Keli. Ils ont aussi découvert les autres, venus de villages très différents, durant ces 8 jours. la suite en photos….

Report de la formation Discriminations

FORMATION DISCRIMINATIONS LE 12 MAI

En raison du mouvement social et face aux incertitudes existantes encore vendredi 15 avril, le Défenseur Des droit  a décidé de reporter la mission de Didier LEFEVRE, conseiller technique du DDD pour l’Océan Indien. 

La formation aura lieu le JEUDI 12 MAI. Toujours à Passamainty, aux mêmes horaires.

P1000781

Zaïnaba AHMED HAROUSSI, tutrice des JADE, Didier LEFEVRE, Conseiller Technique du DDD; à Mayotte l’année passée, avec Christiane TAUBIRA

Recherche un-e animateur-trice Surveillant de Baignade

JEUX 1L’association CEMEA recherche un-e animateur-trice SB pour un séjour itinérant de 14 jours du 18 au 31 juillet.

Ce séjour est à destination d’un groupe de 30 jeunes âgés de 12 à 17 ans.

Profil recherché :
– BAFA complet
– Surveillant de Baignade

Si tu aimes la nature, marcher et partager des bons moments avec les jeunes, n’hésite pas : envoie ta candidature à cecile.rahon@gmail.com

Belle journée avec des histoires et des livres

Msomo na DangadzoMsomo Na Dangadzo : Mon ami Jim est choisi

10 sites, plus de 120 enfants, 25 professionnels ont mené pendant trois mois cette aventure. Ils ont travaillé à partir de 4 albums qui abordent la différence, pour que les enfants s’emparent de ces questions avec leurs propres regards confrontés à des histoires , des personnages, des illustrations. Une autre façon d’appréhender le monde et sa complexité, de se forger sa propre opinion. Puis, les enfants et les animateurs ont voté en décembre et janvier pour leur livre préféré. Samedi 30 janvier, ils ont été invités à la Bibbliothèque Départementale de Prêt. L’équipe de la BDP, les animateurs et conteurs des Ceméa, les responsables de la DJSCS, de l’ARLL, ont accueilli, conté, lu des histoires, joué…

mon ami jim

Une histoire d’amitié entre une mouette (blanche) et un corbeau (noir)

 

Pour cette première édition du prix Msomo Na Dangadzo, c’est Mon ami Jim de Kitty Crowther qui remporte le plus de suffrages.

 

D’autres rendez vous sont à venir avec la venue d’un illustrateur : Christophe Alline (voir le lien)

Les autres albums 

melle zazie a t elle un zizi

7 souris dans le noirmouton