Projet Educatif Local

Naissance et Origines

Les Projets Educatifs Locaux sont une démarche initiée par l’Etat à travers son service Jeunesse & Sports.

Ce dispositif fait suite au CEL (Contrat Educatif Local) mise en place fin des années 90.

Il est tourné en direction des collectivités locales (communes.)

Qu’est-ce que le PEL ?

Le PEL est un concept d’organisation politique et technique cherchant à mutualiser les forces existantes d’une localité et permettant aux différents acteurs (société civile : association, etc. ainsi que le secteur éducatif formelle : Education nationale, sans oublier la place et le rôle des parents accompagné de la parole de « Jeunes » ) de se retrouver autour d’une volonté commune de définir une politique d’actions et de projets orientée vers l’éducation et la prise en compte de la Jeunesse (0 – 28 ans.) Ce collectif constitue le Comité de pilotage local.

La mairie et son Maire sont les garant de ce projet local.

Tous les acteurs de la commune, en contact avec la jeunesse, sont concernés par cette dynamique qui se donne pour but de faire émerger et réaliser des actions répondant à de réels besoins. Une étape de diagnostic (enquête) permet d’identifier ces besoins afin de répondre au mieux aux situations à gérer et à développer.

Bref retour sur l’histoire …

Une période de diagnostic et de mise en place du dispositif PEL verra le jour dans le milieu des années 2000 sous la conduite d’Askandari (membre des ceméa) au sein de l’organisation DSAJ.

Certaines complexités (cohérentes avec l’histoire du territoire) institutionnelles et culturelles marqueront les difficultés d’une avancée fluide au sein d’un concept basé sur la concertation, la liberté et l’égalité d’expression ainsi que le partage des espaces de réalisation. Le constat de ces réalités assises sur un métissage institutionnel souvent forcé apporte, mais n’en est pas le seul point, des difficultés de l’époque.

La dynamique autour de ce dispositif ne retrouvera un souffle nouveau qu’au début de l’année 2010 avec l’impulsion d’un des agents de la Direction de la Jeunesse & Sports.

Les enjeux ont peu changés, les méthodes et les rivalités alimentées par des conflits d’intérêts de part et d’autre restent d’actualité mais, le contexte actuel intégrera un paramètre de taille à savoir : le OUI pour la DEPARTEMENTALISATION !

Cet évènement, appuyant sur l’avenir de la société, a certainement joué dans la modification des positionnements et des volontés institutionnelles et politiques.

Peut être une nouvelle façon d’aborder et de considérer l’Avenir aurait-il  un lien avec ce cri populaire poussé le 29 Mars 2009 ? Il semblerait que de tous côtés, l’heure soit à ouverture et  à la concertation collective pour initier des projets partagés.

Espérons que ce OUI d’un jour soit l’impulsion d’un élan positif pour toujours !

Le rôle des CEMEA ?

L’Etat, garant de ce dispositif, a souhaité s’appuyer sur les 2 associations d’Education Populaire du territoire. Nous avons donc intégré cette dynamique en plaçant un permanant dans les missions inhérentes à ce dispositif. Notre activité 1ère est de soutenir et développer auprès des coordinateurs communaux les différentes étapes composant l’ingénierie et les réalisations de ce dispositif.

Le 2ème pôle d’action concerne les éventuelles force de proposition liées à nos propres activités (Ecole des parents, chantiers d’animation, formation, Education à la parentalité, etc.) pouvant renforcer et alimenter les orientations politique décidées par le Comité de pilotage des communes.

Et aujourd’hui …

Après une 1ère année d’accompagnement auprès de 3 communes (Dembeni, M’tsamboro et Sada) sur les 5 (MDz et Pamndzi), l’année 2011 accueille 10 nouvelles communes dans son dispositif.

Les CEMEA suivent et initient l’entrée en matière de ces nouveaux territoires engagés dans la prise en compte de l’avenir de la Jeunesse de Mayotte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *